• L'équipe BIOSUPER

Et si nous parlions "pododermatites" ?

Mis à jour : 11 juil. 2018

Tout d'abord, qu'est ce qu'une pododermatite ?


L'origine du mot pododermatite est issu des mots grecs "podó " et "dérmatos" , ce dernier nom générique se rapportant aux affections de la peau.

Vous l'aurez compris, la pododermatite est une affection des pieds et des pattes de l'animal. Dans le cas des volailles, nous assistons à une altération du coussinet plantaire. Aïe !

Stade de la pododermatite - Photo de gauche : patte saine - Photo de droite : patte très atteinte

Et concrètement, quelles sont les conséquences d'une pododermatite ?

« Les volailles avec des lésions vont moins se déplacer dans le bâtiment et donc avoir des difficultés pour boire et s’alimenter. Les pododermatites ont un impact sur le bien-être des animaux, sur la qualité de la production, les performances et donc sur la marge brute », a expliqué Jan Van Harn, chercheur à l’université de Wageningen aux Pays-Bas.


Les pododermatites sont occasionnées par des litières trop humides !


Lors d’un essai , les chercheurs de Wageningen ont conclu sur le lien " qualité de la litière et nombre de pododermatites". Sur litière sèche la marge brute représente 0,22 €/poulet tandis que sur litière humide elle n’est  que de 0,13 €/poulet. Ramené à l’échelle d’une exploitation de 90 000 poulets, cela représente une différence de marge de 8 500 €/lot soit 62 300 €/an !


Comment répondre à la future prise en compte de la pododermatite dans les exigences officielles de normes de bien-être ?


Les pododermatites font partie des critères bien-être énoncés dans la Directive européenne.

Par les souches, la nutrition, les techniques d’élevage. En 2016, des experts ont conduit une méta-analyse reprenant l’ensemble des essais volaille effectués entre 2005 et 2015 au sein de la station expérimentale Euronutrition.

Des données terrain admises dans la profession ont démontré que :






"l'excédent d'humidité couplé à l'enrichissement de la litière en matières fécales produit de l'ammoniac. Cette substance très corrosive provoque l'ulcération de la voûte plantaire par contact"*


Comment limiter les pododermatites en élevage ?


Elevage de poulets de chair "Ross" Côtes d'Armor (22)

1) Une bonne ventilation du

poulailler

Pour permettre l'évacuation de l'humidité ambiante. Pour ce point je vous invite à consulter l'article blog : Tour d'horizon de votre exploitation - Partie 1 :

=> https://bit.ly/2HtR7gS


2) Contrôler les points d'abreuvement et éventuellement les fuites d'eau


3) L'alimentation : attention à la protéine !


4) La génétique


5) La température ambiante et la qualité de la litière

La température doit être la plus homogène possible dans le poulailler pour une meilleure occupation de l'espace.


Enfin, en prévention, l’utilisation d’un asséchant de litière pour réduire les pododermatites est vivement conseillée.



*www.feedexpertise-techna.com

Eliard-SPCP

 9, rue Lavoisier - 56300 Pontivy

CGV - Mentions légales