• L'équipe BIOSUPER

Action préventive n°1 : bloquer l'ammoniac de façon durable

Mis à jour : 11 juil. 2018

Quand la concentration en ammoniac dans le bâtiment atteint 30 ppm, elle est déjà nocive pour les animaux et les humains. En effet, à partir de cette teneur, les cils qui filtrent l'air dans les trachées pulmonaires cessent de fonctionner.


Or, lorsque vous ressentez un picotement lié à l'ammoniac à hauteur de vos yeux ou votre nez, la concentration est déjà proche de 40-50 ppm (supérieure au seuil de nocivité). Et à ce niveau, la teneur à hauteur du nez des vaches est de 60-70 ppm, et supérieure à 100 ppm à hauteur des veaux !

Bien sûr, les porcs, porcelets et volailles sont encore plus exposés compte tenu de leur petite taille...


"Un ensemble de réglementations internationales a été mis en place depuis la fin des années 1990 pour diminuer les émissions de NH3 : le protocole de Göteborg, la directive NEC n° 2001/81/CE, la directive Qualité de l’air 2008/50/CE et la directive IED (Industrial Emission Directive). En France, le Plan national de réduction des émissions de polluants atmosphériques (PREPA, PDF - 1.1 Mo), actuellement en cours de révision, découle de ces réglementations. L’objectif est de réduire les émissions nationales d’ammoniac de 13 % en 2030 par rapport à 2005, alors que les niveaux d’émissions reportés dans l’inventaire national ne montrent pas d’évolution notable depuis plus de 30 ans. "

www.ademe.fr


Eliard-SPCP

 9, rue Lavoisier - 56300 Pontivy

CGV - Mentions légales